Que signifie le terme "Argent Colloïdal" ?

Selon Wikipédia "Un colloïde est la suspension d'une ou plusieurs substances, dispersées régulièrement dans une autre substance, formant un système à deux phases séparées, continues et dispersées".

L'Argent Colloïdal répondrait donc à la définition de microparticules d'argent en suspension dans un liquide.

Dans la pratique depuis plus d'un siècle et encore de nos jours, le terme "Argent Colloïdal" est un terme générique fourre-tout utilisé pour désigner des produits contenant de l'argent, de façon pure ou sous forme de dérivés chimiques combinés à l'argent.




Que signifie le terme PPM ?

Les PPM ou Particules Par Million indiquent la proportion d'un matériau dans un autre matériau.

Dans l'Argent Colloïdal dosé à 15 PPM, on trouve donc en suspension quinze particules d'argent par million de particules d'eau. Cela correspond à 15 milligrammes d'argent par litre d'eau.




Quelle différence y a-t-il entre l'Argent Colloïdal et l'Argent Ionique ?

Je rappelle que le terme "Argent Colloïdal" correspond par définition à de l'argent sous forme de particules en suspension dans de l'eau.

Le terme Argent Colloïdal utilisé aujourd'hui est un terme générique hérité du passé qui recouvrait alors différents modes de fabrication et différentes qualités de produit.

Les produits obtenus par électrolyse à bas voltage (LDVC) contiennent en fait de 80 à 90 % d'argent sous forme ionique, c'est à dire dissout dans l'eau et la différence soit 20 à 10 % sous forme réellement colloïdale, c'est à dire en suspension.

 

Cette proportion varie avec le temps, un produit nouvellement fabriqué contient une plus grande part ionique, dont une partie se transforme en colloïde. La proportion se stabilise après une dizaine de jours et évolue ensuite peu.

Le terme le plus juste pour un produit obtenu par électrolyse à bas voltage serait Argent Electrocolloïdal, ce qui est d'ailleurs mentionné sur mes étiquettes.




Quelle est la durée de conservation de vos produits ?

La valeur généralement admise pour ce type de produit est de 6 mois pour une bouteille entamée, 2 ans pour une bouteille non entamée.

Un produit ayant perdu sa stabilité affichera une coloration en général jaune très foncée ou une autre couleur marquée.

Dans tous les cas quelques particules d'argent en suspension dans l'eau peuvent s'agglomérer et précipiter au fond du récipient sous l'action de la gravité, ceci est sans conséquence.

Il n'est pas nécessaire de conserver les bouteilles au réfrigérateur, elles peuvent être stockées à température ambiante dans une armoire ou un buffet, à l'abri de la lumière.

 

Il ne faut pas mette de coton ou de chiffon sur le goulot de la bouteille pour l’humecter : des débris pourraient s’introduire dans la bouteille et altérer el produit qui virerait au jaune marqué  ou une autre couleur.

 

Ce produit n’aime pas les très fortes chaleurs, en cas de canicule, mettre la bouteille au frais.
 


Pourquoi ne vendez vous que des bouteilles d'un litre minimum et pas de flacons de 15, 100, 250, 300, 500 millilitres comme on peut le trouver chez certains de vos concurrents ?

En plus du conditionnement en litre, je commercialise également des flacons vaporisateurs de 100 millilitres destinés à avoir un encombrement minimal et qui peuvent se glisser aisément dans une trousse de toilette, une poche ou un sac à main.

Par rapport au conditionnement en litre, au vu de la longue conservation du produit, du besoin ponctuel qui peut apparaitre, une quantité inférieure à un litre ne me semble pas justifiée au vu des frais de port.

D'autre part, je souhaite rendre ce produit abordable pour certaines personnes qui ont de gros besoins, c'est pourquoi je mets en place des prix dégressifs en fonction de la quantité avec des lots de bouteilles.




Comment juger la qualité de l'Argent Colloïdal ?

Visuellement d'abord : la meilleure qualité d'Argent Colloïdal obtenu par électrolyse est  d'un jaune très pâle décelable dans une bouteille en plastique blanc mais imperceptible dans une bouteille en verre.


On trouve désormais sur le marché des produits à base de poudre de nano-argent obtenue "mécaniquement" parfois de provenance chinoise.

Ces produits sont reconnaissables à leur couleur jaune ou orange très marquée, signe de la grosse taille des particules utilisées.

 

En effet, la taille des particules modifie la longueur d’onde de la lumière qui traverse le produit, plus elles sont grosses, plus le produit sera foncé.

Le mode de production n'a rien à voir avec l'électrolyse puisqu'il suffit de peser et diluer la dose d'argent requise dans de l'eau.


Cette méthode est tout à fait adaptée à une production industrielle, elle permet de fabriquer des gros volumes rapidement, c’est avantageux pour le fabricant au détriment de la qualité pour le client.

C'est à mon sens une régression car les véritables progrès sont apparus dans les années 1930 lorsque la technique d'électrolyse a été mise au point, éliminant les inconvénients des méthodes mécaniques et chimiques (toxicité) utilisées jusqu'alors.

 

 

 

Quel type d’eau utilisez-vous ?

Je produis moi-même mon eau désionisée avec un système de filtration destiné aux Laboratoires (données de mon fournisseur : conductivité de 0,18 µs/cm, ce qui correspond à une résistivité de 5,6 MegaOhms).

L'eau distillée obtenue par simple distillation qui sert en Pharmacie pour les préparations est généralement de qualité inférieure, même si sa qualité reste très acceptable. L'eau désionisée que j’utilise correspond environ à une eau distillée trois fois.

J'utilise des électrodes en argent pur à 99.99% et un appareil Silvergen SG7 Pro qui régule automatiquement le courant de façon optimale au fur et à mesure de la production.




J'ai lu que l'eau désionisée est trop pure et donc trop peu conductrice pour démarrer l'électrolyse ?

Avec un générateur pour particulier équipé de 2 électrodes composées de minces fils d'argent, il faudrait en effet beauuuucoup de temps pour démarrer la production.
Mieux vaut dans ce cas utiliser de l'eau distillée un peu moins pure achetée en pharmacie qui permettra à l'électrolyse de démarrer correctement.

Mes électrodes ont une surface totale de 2 x 120cm², avec un générateur professionnel adapté et l'électrolyse démarre très bien même avec de l'eau désionisée très pure.

Le petit truc pour contrer certains fabricants utilisant de la poudre d’argent  qui prétendent de façon mensongère qu'il est impossible de produire sans ajouter de sel : il suffit de ne pas embouteiller la totalité de la production de la veille.

Ainsi l'électrolyse peut démarrer plus rapidement puisque l'eau contient déjà une part d'Argent Colloïdal et se trouve donc déjà conductrice d'électricité.


 


Est-il utile de mélanger le produit avant utilisation pour répartir les particules d’argent de façon uniforme ?

Non, c’est inutile car les particules sont de trop petite taille pour être soumises à la gravité, et, comme elles possèdent la même charge électrique, elles se repoussent de façon à se répartir de façon uniforme dans la bouteille.

 

 

 

Puis-je utiliser une cuillère en métal pour le dosage du produit ?

Il est conseillé d'utiliser plutôt une cuillère en plastique.

Ceci dit, je ne suis pas convaincu que les particules d'argent vont avoir le temps de migrer du liquide vers le métal de la cuillère et s’y coller en deux secondes...



Peut-on obtenir une équivalence entre les différentes concentrations ?

Pour ce produit, l’usage est d’indiquer la concentration en PPM, cela indique en fait en fait des milligrammes par litre, il est donc facilement possible d'obtenir des équivalences.

Exemples :
Cela signifie qu'une demi-dose à 20 PPM équivaudra à une dose à 10 PPM.

Donc si l'on veut obtenir l'équivalent d'une cuillère à soupe d'Argent Colloïdal à 10 PPM avec du produit dosé à 20 PPM, on utilisera une demi-cuillère à soupe à 20 PPM.

Ou une cuillère à soupe et demie à 10 PPM donnera l'équivalent d'une cuillère à soupe à 15 PPM.




Un dosage à 25 PPM ou plus est-il plus efficace qu'à 10, 15 ou 20 PPM ?

En fait l'important, ce sont le nombre et la finesse des particules d'argent qui vont être utilisées.

Concrètement, un dosage à 15 PPM fabriqué par électrolyse avec de très fines particules (donc de meilleure qualité) sera plus efficace qu'un dosage à 25 PPM ou plus fabriqué par ajout de poudre d’argent broyé contenant de grosses particules d'argent dont la majorité seront inefficaces car trop grosses.


La qualité du produit passe avant sa concentration.




On trouve partout que le verre brun est le seul matériau approprié pour la conservation de l'Argent Colloïdal, et que les plastiques sont à proscrire totalement ?

Il faut nuancer ces propos.

En fait seuls deux matériaux conviennent bien au stockage longue durée de produits contenant de l'argent : le verre ET le Polyéthylène Haute Densité (PEHD).

D'ailleurs SILVERGEN, le fabricant de mon générateur, précise sur son site que de l'Argent Electrocolloïdal de qualité reste stable même s'il est exposé à la lumière et que dans ce cas un contenant transparent fait parfaitement l'affaire.

Mes deux bouteilles à usage personnel, une posée sur une table dans la cuisine, l'autre plus petite dans la salle de bains, sont en verre transparent avec bouchon type limonade (je les trouve plus jolies...).
Elles sont en pleine lumière et le produit reste parfaitement stable et transparent.


Les plastiques autres que le PEHD sont à proscrire car ils favorisent l'agglomération des particules d'argent qui auront tendance à se coller sur les parois du fait d'interactions magnétiques.

Il faut éviter les bouteilles en PET brun transparent qui RESSEMBLENT aux bouteilles en verre dans un but marketing.
De plus, même s'il est agréé contact alimentaire, le PET contient des phtalates soupçonnés d'être cancérigènes.

J'ai donc choisi les deux types de contenants : le verre brun et le Polyéthylène Haute Densité blanc opaque, au choix du client.

Toutefois une bouteille en verre pèse 600 grammes qu'une autre en Polyéthylène Haute Densité qui pèse 60 grammes.
Le verre et bien plus fragile, ce qui nécessite une bonne protection pour l'expédier, donc un surcoût et surpoids d'emballage  (et cela me prend beaucoup de temps pour le conditionnement…)

Les frais de port sont donc réduits avec le Polyéthylène Haute Densité.
N'oublions pas que le port représente souvent une part non négligeable du coût total lors des achats en ligne.




J'ai lu que les bouteilles en plastique sont cancérigènes, je trouve que ce n'est pas sérieux de votre part de conditionner de l'Argent Colloïdal dans ce matériau !

Je suis moi-même très sensibles à tout produit dangereux caché de façon anodine dans les produits courants.

Selon les industriels et les autorités sanitaires aucun plastique utilisé dans l'agro-alimentaire n'est dangereux, car même si toxicité il y a, les doses dont inférieures aux normes officielles.

Des études indépendantes ont montré que certains plastiques utilisés couramment comme conditionnement alimentaire sont dangereux.

Le PET (PolyEthylène Téréphtalate) utilisé pour la majorité des bouteilles en plastique serait dangereux car les phtalates qui servent à assouplir le plastique sont soupçonnés d’être cancérigènes.


Ce sont les bouteilles d'eau minérale, de jus de fruit ou de boissons gazeuses que vous achetez couramment.

Le polycarbonate (PC) libère quand il est chauffé du bisphénol A qui a déjà fait tristement parler de lui.
Le polycarbonate sert a fabriquer les films et les barquettes alimentaires, une fine couche est souvent appliquée à l'intérieur des boites de conserves (qui sont chauffées pour être stérilisées...) et de certaines canettes de boisson en aluminium. Il est lui aussi partout, vous en utilisez tous les jours.

D'autres plastiques contiennent des hormones de synthèse qui peuvent interagir avec notre propre système hormonal ou celui de la faune aquatique entre autre.

Je n'ai jusqu'à présent jamais entendu parler de risque contenant le PEHD, il semble au contraire recommandé en tant que contenant alimentaire de par sa neutralité chimique.

Voici un lien vers un article très bien fait :
choix des plastiques alimentaires



Votre production est bio-dynamisée. Qu'entendez-vous par là ?


Des chercheurs éminents mais généralement ignorés ou plus souvent décriés par la communauté scientifique ont démontré qu'il existe une énergie vitale que la Science ne peut mesurer avec ses instruments et que la Science nie donc avec vigueur.

Ces chercheurs ont pour nom Wilhelm Reich, Stanislas Bignand, Marcel Violet, Nicolas Tesla, Viktor Shauberger qui ont démontré l’existence d’une énergie qui n‘est pas mesurable par des instruments de mesure mais dont il est possible de mesurer les effets, que d’ailleurs les initiés asiatiques appelle le Qi (prononcer tchi).


D'autres chercheurs ont démontré que l'eau est extrêmement plus complexe qu'elle n'y parait et qu'elle peut stocker et restituer des informations, notamment celles liées à l’énergie vitale.


Ces chercheurs ont pour nom Samuel Hahnemann, père de l'homéopathie, Jacques Benveniste, Luc Montagnier, Masaru Emoto entre autres.

La bio-dynamisation que j'applique consiste donc à communiquer à ma production des informations positives choisies. J’utilise des CEF de fabrication russe (Correcteurs d’Etat Fonctionnels ou plaques de Koltsov), les scientifiques russes ont repris les travaux des chercheurs cités plus haut pour les mettre en application.


Les sceptiques diront : "Foutaises !" (même si les CEF ont été homologués par les services de santé officiels russes…probablement des rigolos….).


Ma réponse :"vous avez le droit de ne pas y croire. De toute façon, cette bio-dynamisation est offerte gratuitement à mes clients.  Donc : même si je suis un doux rêveur, où est le problème ?"

 


Est-il vrai que certains définissent ce produit comme un antibiotique ?

Par définition, un antibiotique est une molécule naturelle ou synthétique.
Le qualificatif d'antibiotique est donc totalement impropre puisqu’il s’agit d’eau contenant un métal.

 

Ce produit peut-il être considéré comme un médicament ?

Non. L'argent a été utilisé sous diverses formes en tant que désinfectant depuis l'antiquité jusqu'aux années 1940 où il a cédé la place aux antibiotiques qui ont révolutionné la médecine, tout en montrant aujourd'hui leurs limites.

Pour être accepté comme médicament selon les normes modernes, il faut effectuer des tests en double aveugle en milieu hospitalier, sur de nombreux malades traités avec le produit à valider et un placebo pour déterminer si le produit à un effet thérapeutique ou non et s'il est sûr en respectant des protocoles stricts.

Cette procédure est lourde et coûteuse et seules les firmes pharmaceutiques ont la capacité financière de les mener.

L'Argent Colloïdal n'étant pas brevetable et pouvant être fabriqué relativement facilement, aucun laboratoire pharmaceutique ne dépensera un Euro ou Dollar pour le faire homologuer en tant que médicament.



Existe-t-il des études officielles sur l'Argent Colloïdal ?

Il existe nombre d'études indépendantes, effectuées tant en milieu universitaire qu'hospitalier sur ce produit.

Différents livres ont été écrits sur ce sujet, il en existe à ma connaissance quatre en français : un traduit de l'américain datant du milieu des années 1990, et trois écrits par des français depuis 2012.



J'ai lu sur des sites très officiels que le risque de contracter la maladie nommée Argyrie est très fort en cas d'absorption de ce produit ?

L'Argyrie (coloration de la peau en bleu/argenté) n'a jamais été causée par de l'Argent Colloïdal de qualité obtenu par électrolyse, mais par l'absorption régulière de produits contenant des sels d'argent c'est-à-dire des dérivés chimiques de l'argent, voire de l'argent broyé mécaniquement.

Cette maladie est rare car il faut absorber des quantités massives d'argent sur une longue période.



J'ai vu ou entendu parler d'une vidéo où on voit un type tout gris des pieds à la tête, cela me fait peur !

Une vidéo a été diffusée vers 2007 sauf erreur avec la complicité des médias américains pour faire campagne contre l'Argent Colloïdal.

Un Américain qui fabriquait son propre Argent Colloïdal avec un appareil électrique sommaire à trois sous et en répandait des doses quotidiennes massives sur sa peau a développé l'Argyrie au bout de deux ans environ.

Il peut effectivement se rendre à un bal costumé en caleçon avec un bonnet blanc sur la tête et son déguisement de Schtroumpf sera parfait ! C'est impressionnant !

On trouve cette vidéo ou des interviews en furetant sur internet.

Le produit qu'il fabriquait contenait une grande quantité de chlorure d'argent dû à la présence de sel qu'il rajoutait dans l'eau pour la rendre plus conductrice et rendre l'électrolyse plus rapide.

Je me souviens avoir vu la vidéo d’une interview où il indiquait produire un "bouillon" de couleur brun foncé.

Si on reste objectif, on constate qu'il a mis tout de même deux ans avant d'obtenir comme seule séquelle une coloration de la peau sans autre dégât physique.

Il y fort à parier que quelqu'un qui absorberait plusieurs dizaines de fois la dose recommandée pour n'importe quel médicament, même le plus anodin, décèderait probablement dans les heures qui suivent...

Une preuve supplémentaire qu'il est très facile de manipuler l'opinion publique en prenant UN cas isolé et spectaculaire (parce qu'un pareil imbécile, il faut déjà le trouver...) en faisant passer un cas marginal pour une généralité sans donner la cause réelle du problème : un comportement stupide et irresponsable.

Je le répète : aucun cas d'Argyrie n'a jamais été signalé avec un produit de qualité fabriqué avec de l'eau pure et par électrolyse.

Seuls les dérivés chimiques (sels d'argent) peuvent se fixer au niveau de la peau et provoquer une coloration certes spectaculaire, mais totalement inoffensive.


Cette affection pouvait se rencontrer dans les usines de pellicules du temps de la photographie argentique chez les vieux salariés longtemps exposés aux produits.

 

Je mesure l’Argent Colloïdal que je viens  de recevoir avec mon testeur et je ne trouve pas la quantité attendue, s’agit-il d’une erreur ou d’une escroquerie ?

C’est tout à fait normal.

Pour mesurer la conductivité de votre Argent Colloïdal et en déduire sa concentration en argent, il faut utiliser un testeur calibré en microSiemens par cm, or la majorité des testeurs qui servent à mesurer l’eau des piscines ou des aquariums sont calibrés en TDS (Total Dissolved Solids).

 

Il faut appliquer une conversion à votre mesure en TDS pour lire des microSiemens par cm.

 

Voici le lien vers un convertisseur en ligne : https://www.translatorscafe.com/unit-converter/fr-fr/electric-conductivity/13-19/microsiemens/centimeter-TDS,%20parts%20per%20million,%20640%20scale/

 

Voici un exemple de lecture en TDS pour une mesure de 15 microSiemens par cm (15 ppm) :

1 microsiemens/centimeter = 0.64 TDS, parts per million, 640 scale

15 microsiemens/centimeter = 7.5 TDS, parts per million, 500 scale

15 microsiemens/centimeter = 9.6 TDS, parts per million, 640 scale

15 microsiemens/centimeter = 8.25 TDS, parts per million, 550 scale

 

 

Ainsi selon la calibration de votre appareil, pour de l’Argent Colloïdal  à 15 ppm, vous y lirez (s’il est convenablement réglé…) entre 7,5 et 8,25 TDS.

Donc, pas de panique, votre bouteille contient bien l’argent quelle est censée contenir  si votre appareil n’affiche pas la valeur de 15.

 

D’autant plus que ces appareils dont la plage de mesure va jusqu’à 1.200 voire 1.400 TDS ne sont pas destinés à mesurer des valeurs aussi faibles, c’est comme si vous utilisiez un thermomètre destiné à un four à émail pour mesurer la température d’une pièce, il y a une marge d'erreur.

 

 

Vous ne donnez aucun conseil d'utilisation sur ce site, alors que vos concurrents donnent beaucoup d'indications, pourquoi ?

Les autorités locales de contrôle sanitaire ont souhaité que je modifie le contenu de cette boutique en ligne.

Mes produits sont désormais présentés en tant que produits techniques afin de ne pas encourir les foudres de l'administration et éviter d'être trainé en justice.

Vous avez reçu en cadeau en tant qu'Être Humain (mais aussi en tant que Citoyen) ce que l'on nomme le Libre Arbitre, c'est à dire la liberté de faire des choix pour la conduite de votre vie.

Vous pouvez trouver sur internet de très nombreuses informations complémentaires sur ce produit, notamment chez d'autres marchands d'Argent Colloïdal qui n'ont pas été contrôlés et qui s’autorisent à donner toutes les informations qu’ils veulent, même si en théorie ils n'en ont pas le droit.